Heian Shodan - Bunkai

Heian Nidan - Bunkai

Heian Sandan - Bunkai

Heian Yodan - Bunkai

Heian Godan - Bunkai

Tekki Shodan - Bunkai

Kanku-Dai - Bunkai

Hangetsu - Bunkai

Bassai-Dai - Bunkai

Jion - Bunkai

Empi - Bunkai

Tekki Nidan - Bunkai

Jitte - Bunkai

Gankaku - Bunkai

Bassai-Sho - Bunkai

Kanku-Sho - Bunkai

Ji'in

Nijushiho - Bunkai

Soshin - Bunkai

Tekki Sandan - Bunkai

Unsu - Bunkai

Meikyo

Wankan

Chinte

Gojushiho-sho

Gojushiho-dai - Bunkai

 

 

ACCUEIL

 
KATA

En karaté il se présente comme une suite de techniques, toujours exécutées de la même façon.
Selon la difficulté du kata, le karatéka effectue des techniques qui imitent un combat selon
un cheminement précis contre plusieurs adversaires.
Bien sûr, ils sont imaginaires, mais chaque technique doit être exécutée avec l'état d'esprit d'un combat réel.
Ainsi, certaines techniques du karaté ont été développées dans un contexte bien particulier; par exemple,
les tobi-geri (coup de pied sauté) étaient utilisés pour désarçonner un Samouraï à cheval.
Les katas formaient jusqu'à la dernière guerre, avec les assauts conventionnels, la seule forme d'enseignement du karaté.
En y consacrant du temps le karatéka peut y découvrir une importante source de progression et une impression de perpétuité.
Comme on peut regarder sans voir, écouter sans entendre, on peut faire un kata sans le vivre, sans signification.
En fait le kata  exprime quelque chose d’essentiel : à travers le langage du corps,
il permet  de retrouver quelque chose d’intérieur,
de profondément enfoui  en soi, une unité corps-esprit de l’homme.
Ce n’est pas seulement, à travers des mouvements de défenses et d’attaque soigneusement codifiés et dépouillés,
une manière de réconcilier le corps avec lui-même.
Le kata n’est pas seulement une chorégraphie de combat aux finalités strictement physiques.
C’est une histoire, avec un début et une fin, plusieurs niveaux de lecture et d’interprétation à l’infini,
c’est un cheminement créateur d’émotion. Mais ne décrypte pas qui veut.

BUNKAI

Bien que le kata soit un exercice formel, il ne reçoit sa signification qu’associé
à son interprétation que l’on nomme le bunkai.
Chaque mouvement de kata a son sens. Le bunkai est parfois évident (une parade suivie d’une contre-attaque),
parfois problématique (un mauvais blocage, une contre-attaque non adaptée etc…).

Pour s’améliorer dans l’exécution des katas, la simple répétition du kata n’est pas suffisante.
Il faut d’abord comprendre le sens de chaque mouvement.
En exécutant un kata, le karatéka doit s’imaginer entouré d’adversaires et être prêt
à effectuer des techniques défensives et offensives dans toutes les directions.
Pour cela, il doit les imaginer, les voir réellement, ce que seule une pratique assidue et la connaissance
approfondie du bunkai peut permettre.
Chaque kata a sa propre personnalité :
-  certains katas donnent une impression de solidité, de robustesse et de lourdeur.
-
 d’autres donnent l’impression d’être plus légers et rapides et demandent des sauts acrobatiques.
Chacune des techniques est exécutée comme si étant la dernière ou la seule à être pratiquée.
Il faut vouloir les travailler avec des partenaires, de manière à en conserver la vision,
y mettre du kimé, donner le maximum de soi-même.
Il faut se rappeler qu’un bunkai n’est pas toujours évident,
il n’est pas une fin en soi car il évolue au fil des années de pratique.

Avec le temps tout en conservant les techniques telles qu’elles sont vues de l’extérieur, le bunkai deviendra personnel.
Ce travail d’intériorisation,  de création individuelle est le résultat du kata achevé.
Il devient notre propriété que l’on garde jalousement.
C’est  un message vivant qui accompagne une vie de recherche.
Ce sens fondamental du kata, selon la Tradition, n’a rien à voir avec celui que lui donne sa mouture sportive actuelle,
le plus souvent démonstrative, pour sacrifier au goût du public.

Après avoir parcouru plusieurs ouvrages dédiés aux katas bunkai,
ceci est une synthèse très représentative qui m'a servie à l'élaboration de mon mémoire pour le 6 ème Dan